Technologie


Début

Tous les composants sont fabriqués chez les établissements Cosmo, de la trémie qui est produite sans soudure au boitier multi composant adopté sur toutes les machines.Les nouvelles technologies et études apportent chaque jour une évolution, grâce aux nombreux épreuves effectuées dans les laboratoires d’essais des Universités Européennes et les plateformes d’essais Cosmo.

Le repoussage au tour'

Cosmo est la seule entreprise qui produit par soi-même les trémies par un système de repoussage au tour avec deux machines de haute technologie. Cela permet de fabriquer une cuve en acier ou en inox sans soudure, en obtenant ainsi un produit qui ne rouille pas comme il n’y a aucun point de soudure.


Découpe laser, pliage, robot de soudage

Cosmo fabrique soi-même les composants structuraux de ses machines, à partir de la trémie au châssis et pièces. Elle est autonome dans sa production grâce à une moderne installation de découpe laser et pliage tuyaux.

Le pliage

Profilés et tubes sont pliés sur mesure par une moderne machine de pliage de tubes toujours chez Cosmo, en permettant le contrôle de la qualité et la précision du montage.


La boite d’engrenage

Elle est constituée par une boite de tôle emboutie avec roulements de qualité et surdimensionnés Z 17. Ce système modulaire d’engrenages permet de l’adapter à tous nos épandeurs, même aux boitiers plus complexes des distributeurs à double disque. Sa grande fiabilité es une des forces motrices COSMO.

Stade finale

Traitement et peinture sont un autre point fort de COSMO.Le moderne système automatique de peinture mis à jour en 2010 permet prétraiter les pièces commençant par le dégraissage, la phosphatation et la passivation.Toutes les pièces de la machine sont traitées par immersion, plongées dans un bain antirouille; la dernière couche de vernis époxy bi-composante est appliquée par un robot de peinture, un appareil informatisé de contrôle qui suit toutes les étapes.En outre les nombreux essais au brouillard salin offrent toujours le résultat de résistance à la corrosion entre 450 et 500 heures.